QUELQUES EXEMPLES



Se connecter à ses ressources

Nicole, 44 ans, aide-soignante, soumise à des horaires de travail irréguliers, ne parvient plus à gérer son rythme de vie et son sommeil.
Au bout de cinq séances, elle apprivoise une vraie relation avec sa créativité :
« Après une période de repli sur moi-même, je trouve un soulagement et une libération à aller de nouveau vers les autres. Je prends conscience de ma capacité, par mon attitude et ma présence, à désamorcer l’agressivité de certains patients ».

Affirmer son identité professionnelle

Serge, 47 ans, directeur général des services d’une commune, cherche un ajustement de son positionnement dans son métier situé au carrefour du service à la population, de l’encadrement d’une équipe de 42 personnes et de la relation aux élus. Quelques séances rapprochées l’ont aidé à s’affirmer et se détendre :
« Je vais désormais plus facilement à l’essentiel de ma mission, notamment par un exercice mieux dosé de la délégation et du contrôle. »

Clarifier son ressenti

Yann, 29 ans, responsable marketing d’une grande entreprise, a besoin de sortir de la frustration des situations relationnelles ambigües, tant dans le domaine professionnel que personnel. En une seule séance, il découvre déjà des clés qu’il utilise désormais au quotidien.

Identifier son "saboteur"

Laurent, 27 ans, diplômé d’études commerciales, vit un vrai refus du monde du travail tel qu’il le perçoit. Après quelques échecs professionnels et personnels, il commence laborieusement un coaching. La troisième séance est difficile mais déterminante, car il identifie une croyance limitante et trouve par lui-même la juste manière de lui ôter son pouvoir paralysant.
© Jacques Caradec - 2012 - Tous droits réservés - Design : Christophe Guilloteau - Développement : LG Info